• Daphine, future présidente de l'Ouganda

    Elle est peut-être jeune, mais Daphine vise déjà le plus haut poste.

    « Les jeux de Right To Play nous enseignent à avoir de l'assurance. Et si vous voulez devenir présidente de l'Ouganda, vous devez avoir de l'assurance. »

    Daphine avait quatre ans lorsqu'elle a commencé à participer à nos programmes. Elle était une fille timide, qui manquait d'assurance pour s'exprimer. Dix ans plus tard, Daphine est devenue jeune animatrice Right To Play; le futur de l'Ouganda.

    Peu de jeunes filles de Kampala planifient de devenir un jour présidente. Et Daphine n'y faisait pas exception au début. Son père, Sunday, affirme qu'elle était d'ordinaire plus intéressée à regarder la télévision et à dormir qu'à être active. « [Son] rendement à l'école n'était pas le meilleur qui soit et elle n'avait pas beaucoup d'amis. »

    Après avoir participé aux programmes de Right To Play pendant plusieurs années, Daphine a commencé à démontrer des signes de leadership, puis elle a éventuellement offert à son entraîneur d'aider à animer une activité de classe.

    Par le jeu, Daphine est passée d'élève peu performante à l'école et peu enthousiaste en dehors des cours à vedette dans sa communauté et première de classe. LA meilleure au pays, en fait.

    L'année dernière, aux examens normalisés nationaux, Daphine a reçu la plus haute note de son groupe d'âge dans tout l'Ouganda.

    La jeune animatrice attribue son succès à son implication avec Right To Play.

    « Parce que les jeux de Right To Play me gardent en forme physiquement, lorsque je suis en classe, mon cerveau est toujours alerte », déclare-t-elle, expliquant sa réussite académique par le jeu. « Lorsque c'est le temps des examens, je me souviens de ce que l'enseignant m'a dit. »

    Son influence est évidente. Quand on annonce aux jeunes que Daphine reviendra de son école supérieure, ils organisent une fête de jeux qu'elle pourra animer. « Avant même qu'elle arrive à la maison, plusieurs enfants sont déjà chez nous », affirme son père.

    Elle a su gagné la confiance des enfants et des adultes de sa communauté, et elle encourage tous les enfants à jouer et à apprendre; la marque d'une grande dirigeante.

    « Si je décide d'aller en politique, il sera facile pour moi de devenir présidente, puisque j'ai la confiance qu'il faut pour parler aux gens. »

      
Act